Actualités

Revitalisation des berges de la rivière Saint-Régis : présentation du projet

Sainte-Catherine, 26 février 2018. – Après plus de quatre ans d’études environnementales et de travail intensif, la Ville de Sainte-Catherine a dévoilé à la population son plan de revitalisation et de stabilisation des berges de la rivière Saint-Régis. Une première au Québec, ce plan prévoit des travaux de protection de la bande riveraine, de stabilisation des rives et d’aménagement de seuils en prenant en compte la globalité de la rivière selon des principes d’hydrogéomorphologie, et ce, dans le respect des plus hauts standards environnementaux.

Aux prises avec des problématiques importantes d’érosion des berges, la Ville présente à la population un projet qui a fait l’objet de discussions et d’analyses poussées tant avec des experts dans le domaine, la MRC de Roussillon, le comité de citoyens mis sur pied pour la cause qu’avec le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. « Une fois terminés, les travaux assureront, à long terme, la pérennité et l’accessibilité aux berges de la rivière, véritable bien collectif pour la municipalité. Sans intervention, l’entité naturelle qu’est la rivière continuera à s’élargir en érodant ses berges, causant des dommages aux terrains adjacents et aux infrastructures publiques et privées. C’est donc dans un esprit de saine gestion et de respect envers les générations futures que nous agissons promptement », a déclaré la mairesse Jocelyne Bates.

Les travaux, effectués en deux périodes et d’une valeur de près de 7,8 M$, seront financés par un règlement d’emprunt sur une période de 20 ans. En proportion, 70 % de l’emprunt sera à la charge de l’ensemble de la population de Sainte-Catherine et 30 % aux propriétaires riverains de la rivière. Le règlement sera déposé pour adoption au conseil municipal du 6 mars prochain. Ces travaux, effectués à l’automne et en hiver afin de préserver les habitats fauniques, devraient commencer en août 2018, sous réserve de l’obtention de l’autorisation du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Plus d'information sur le projet

Actualités récentes

Comment pouvons-nous vous aider?