Actualités

Élections provinciales 2018 | La MRC de Roussillon dévoile ses attentes

Communiqué 

Saint-Constant, le 12 septembre 2018 – À quelques semaines du rendez-vous électoral du 1er octobre prochain, les élus de la MRC de Roussillon expriment leurs attentes à l’égard des partis qui se disputent le pouvoir en vue de former le prochain gouvernement. Ce rendez-vous électoral représente l’occasion toute désignée pour la Municipalité régionale de comté de plus de 175 000 personnes, composée des municipalités de Candiac, Châteauguay, Delson, La Prairie, Léry, Mercier, Saint-Constant, Saint-Isidore, Saint-Mathieu, Saint-Philippe et Sainte-Catherine, de rappeler les actions qui devront être mises en place pour appuyer le développement de la région.

Développement du corridor de l’autoroute 30

« Pour nous appuyer dans nos efforts, le gouvernement qui sera en place devra revoir et assouplir le cadre trop restrictif des activités possibles en bordure de l’autoroute 30. En ce moment, les conditions actuelles limitent grandement les opportunités de créer un corridor de développement, favorisant la pérennité économique de notre région », relate le préfet de la MRC de Roussillon et maire de Saint-Constant, Jean-Claude Boyer. « Le gouvernement, avec l’étroite collaboration des régions, devra s’activer à définir un plan d’action concret autour de cette artère majeure qu’est la 30 », complète-t-il.

Accès faciles aux autoroutes

« Par ailleurs, l’essor économique pourra également être favorisé de manière tangible avec la construction d’infrastructures routières, dont des accès aux abords des autoroutes 15 et 30. Actuellement, la région fait face à de nombreux enjeux de mobilité des marchandises et des travailleurs dans les zones industrielles et commerciales. Nous sommes prêts à attendre que les études se fassent, mais les investissements doivent être au rendez-vous pour Roussillon », enchaîne Christian Ouellette, préfet suppléant et maire de Delson.

Faciliter les déplacements

Au cours des dernières années, les déplacements sur la Couronne Sud ont augmenté de façon significative. « Oui, nous devons favoriser les déplacements, et nous devons également offrir à nos citoyens des solutions concrètes, entre autres, pour les déplacements d’est en ouest », relate Donat Serres, vice-préfet Ouest pour la MRC de Roussillon et maire de La Prairie. Pour l’ensemble des déplacements, le gouvernement doit mettre l’épaule à la roue en vue de régler la congestion constante de l’autoroute 30 » ajoute-t-il. De plus, dans un contexte de croissance économique, où plusieurs travaux sont en cours ou planifiés (pont Champlain, pont-tunnel, REM, etc.), l’élargissement de la 30 doit également faire partie des priorités afin de permettre le transport en commun, le covoiturage et les voitures électriques.

L’axe 132

La concrétisation d’une partie du corridor de transport stratégique métropolitain s’inscrit également dans l’avancement des démarches liées à l’axe 132. Le gouvernement doit en faire une priorité dans un contexte de développement métropolitain. D’ailleurs, en raison de l’importance de ce dossier pour la région, les maires Christian Ouellette (Delson), Jean-Claude Boyer (Saint-Constant) et Jocelyne Bates (Sainte-Catherine) convieront, le 17 septembre prochain, les représentants des médias à un point de presse à propos de cet important dossier. Les maires sont prêts à faire progresser concrètement ce dossier et interpellent le gouvernement à ce sujet.

Maintien des entreprises agricoles et accès à Internet

« Avec pas moins de 73 % de son territoire en zone agricole, les secteurs agricole et agroalimentaire constituent une force économique importante pour la MRC de Roussillon, de même que pour l’ensemble de la Montérégie. La municipalité régionale de comté s’attend à ce que les mesures du gouvernement puissent encourager l’implantation et le maintien d’entreprises agricoles, en plus d’encourager le développement des entreprises en transformation agroalimentaire. D’autre part, les enjeux reliés au déploiement de la fibre optique sur tout le territoire sont bien présents, particulièrement pour le secteur rural », mentionne Lise Poissant, vice-préfète secteur rural et mairesse de Saint-Mathieu. Elle ajoute : « bon nombre de citoyens dans nos secteurs ruraux n'ont pas accès à un service efficace et abordable, et même certains n’y ont pas accès du tout. Les agriculteurs et les professionnels en milieu agricole exploitent des entreprises sans pour autant avoir accès à un service qui répond à leurs besoins », ajoute-t-elle. Que ce soit pour les citoyens ou pour les agriculteurs, plusieurs informations s’échangent par ce moyen de communication en 2018.

Stabilisation et préservation des berges riveraines

Par ailleurs, pour plusieurs villes de la MRC de Roussillon, il s’avère également important que le gouvernement s’engage à prioriser la mise en place de programmes efficaces pour la stabilisation et la préservation des bandes riveraines. Une attente fort importante en raison du nombre de cours d’eau qui sillonnent la région.

En terminant, le conseil des maires de la MRC de Roussillon s’attend à ce que le gouvernement, qui sera élu en octobre prochain, puisse mettre en place les conditions gagnantes afin que les entités municipales puissent assumer pleinement leurs nouvelles responsabilités qui leur ont été confiées par les lois 155 et 122.

 

Actualités récentes

Comment pouvons-nous vous aider?